CARACAS


CARACAS
CARACAS

CARACAS

Fondée en 1567, quarante ans après Coro et Cumaná, la ville de Caracas (Santiago de León de los Caracas) a pris un retard significatif et a mis longtemps à s’affirmer. Siège d’une petite province de l’empire espagnol, à laquelle étaient soustraits l’archipel de Margarita et la moitié occidentale du Venezuela, administrée depuis Bogotá, Caracas n’a pris son essor qu’au XVIIIe siècle, grâce au trafic de la Guaira (expédition de bétail dans les Antilles, de cacao et de café en Europe). C’est alors la ville sud-américaine la plus ouverte aux influences européennes et d’où partiront, avec Simón Bolívar, les idées révolutionnaires. Mais le poids démographique et économique est encore à l’ouest, en Colombie et dans les Andes. La bourgeoisie de Caracas parvient à briser le rêve de la Grande-Colombie, mais l’ouest du pays échappe longtemps à son contrôle: Gómez, dictateur venu des Andes, installe sa capitale à Maracay. Après sa mort, en 1935, le gouvernement revient à Caracas, au moment où l’essor du pétrole donne à l’administration centrale des revenus vite croissants et un énorme pouvoir d’attraction. La capitale a moins de 90 000 habitants en 1904; l’agglomération ne dépasse guère 300 000 habitants en 1941. Le boom pétrolier, pendant la Seconde Guerre mondiale, permet que s’amorce un développement rapide: la population de l’agglomération double presque tous les dix ans et atteint, en 1974, 2 500 000 habitants. Un quart de cette population est d’origine étrangère. En 1994, la ville comptait 1 320 000 habitants, l’agglomération plus de 3 millions.

La ville, à 900 mètres d’altitude, s’est installée a l’extrémité ouest d’un fossé d’effrondrement (graben) allongé d’est en ouest. Limitée par des failles, la dépression de 25 kilomètres sur 3 kilomètres est séparée de l’océan par un escarpement de plus de 2 000 mètres (Ávila). Le climat frais mais sain ne varie guère pendant l’année (20 0C; 820 millimètres de pluie). La ville occupe maintenant toute la vallée, le long d’une grande autoroute est-ouest. Sa superficie approche 80 kilomètres carrés. Depuis 1983, elle est équipée d’un métro. On trouve d’ouest en est: le vieux Caracas profondément transformé, centre politique (Parlement, gouvernement à Miraflores, ministères du Centro Simón Bolívar) et commercial (bureaux des compagnies moyennes); au centre (Sábana Grande, Altamira), le centre commercial moderne et les grandes compagnies (pétrole); à l’est, industries et résidences récentes autour du vieux noyau de Petare. La ville s’est aussi étendue sur les pentes autour de la cuvette, où vivent les citadins les plus pauvres. Les bidonvilles présentent une stratification sociale très nette: on passe sans transition des villas moyennes au pied des collines aux gourbis de carton sur les hauteurs. Caracas est à l’écart de l’exploitation pétrolière (Maracaibo, l’Oriente) et de l’industrie lourde (Guayana) et mécanique (bassin de Valencia). Carrefour important, la ville est bien reliée à Valencia ainsi qu’au littoral où se trouvent le port (La Guaira) et l’aéroport (Maiquetía).

La fonction principale de Caracas est administrative et commerciale: administration publique dont le rôle est fondamental dans la distribution des emplois, des salaires et des crédits; administration des grandes compagnies privées (pétrole, fer, électricité, brasseries); grand commerce; fonction politique aussi et intellectuelle (Universidad central). Plus de 20 p. 100 des industries vénézuéliennes sont installées dans l’agglomération, ainsi que 30 p. 100 de la main-d’œuvre. La ville est aussi le siège de la plupart des firmes industrielles et commerciales du pays, de ses banques et de ses compagnies d’assurances. Toutefois, malgré une croissance dynamique, Caracas connaît un chômage persistant qui n’est que partiellement atténué par la pratique de petits métiers: cireurs de chaussures, colporteurs...

Caracas
cap. du Venezuela, à 1 050 m d'alt.; 1 232 250 hab. (aggl. urb. 3 400 000 hab.). Reliée à La Guaira, port sur la mer des Antilles. Industr.
Université. Archevêché.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caracas — Saltar a navegación, búsqueda 10°30′N 66°54′O / 10.5, 66.9 …   Wikipedia Español

  • Caracas —   City   Santiago de León de Caracas Top: Plaza Venezuela; top left: Venezuelan Parliament (Capitolio); top right: Paseo de los Próc …   Wikipedia

  • Caracas — Santiago de León de Caracas Héraldique …   Wikipédia en Français

  • CARACAS — CARACAS, capital of venezuela ; population, 4,000,000; estimated Jewish population, 15,700 (2003). There are few references to the arrival of Jews in Caracas during the colonial period, although the presence of some crypto jews was recorded in… …   Encyclopedia of Judaism

  • Caracas FC B — Saltar a navegación, búsqueda Caracas FC B Nombre completo Caracas Fútbol Club B Fundación 1984 Estadio Cocodrilos Sports Park Caracas, Venezuela …   Wikipedia Español

  • Caracas — • Located in the Republic of Venezuela, a metropolitan see with the Barquisimeto, Calabozo, Guayana, Merida, and Zulia as suffragans Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Caracas     Caracas …   Catholic encyclopedia

  • Carācas — (Carracas), 1) ehemals spanisches Generalcapitanat im Norden von Südamerika, umfaßte die Provinzen Caracas, Maracaibo, Tumana, Guyana u. Sta. Marguerita, 12,960 QM., 728,000 Ew. (worunter 291,200 Farbige u. 218,000 Neger); nahm nach dem… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • caracas — m. Cacao procedente de la costa de Caracas, en Venezuela …   Diccionario de la lengua española

  • Carācas [1] — Carācas (Bahia C.), Bai des Stillen Ozeans an der Küste der südamerikan. Republik Ecuador, unter 0°35 südl. Br., an der Mündung der Flüsse Chones und Tosagua, 10 m tief, bildet einen sichern Hafen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Carācas [2] — Carācas, Hauptstadt der südamerikan. Republik Venezuela und des Bundesdistrikts, unter 10°31 nördl. Br., 67°3 westl. L., 603 m ü. M., am Rio Guaire und am Fuß des Monte Avila (2632 m), durch Eisenbahn mit seinem 10 km nördlich gelegenen Hafen La… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.